Conseil d'administration de la Mpevh

Depuis 2014, la Maison du Peuple d’Europe (MPEVH) travaille à la mise en place d’outils de démocratie participative et dans le soutien aux citoyens et aux associations citoyennes actives en Belgique voulant s’impliquer sur de sujets européens. Ce projet s’est réalisé par la mise en place d’une formation permanente « plaidoyer citoyen ». Il est question de transformer des électeurs en citoyens actifs, en apprenant de façon collective à maitriser les outils de la démocratie participative et du lobbying pour faire pression au niveau de la démocratie représentative. L’objectif est d’améliorer le bien-être et la qualité de vie de tous les citoyens résidant en Belgique et de développer une vision sociale et démocratique de la société européenne.

Notre première formation permanente, débutée en mars 2015, s’est focalisée sur les accords de libre-échange. L’évolution de cette formation nous a menés à agir aussi pour le vivre ensemble, pour mettre en place des outils de démocratie délibérative, dont un parlement citoyen, à notre engagement dans un nouveau chantier de mise en place d’un processus social et démocratique, et à notre engagement pour faciliter aux personnes migrantes et sans-papiers d’exercer pleinement une citoyenneté.

Au sein de notre réseau associatif et syndical, nos objectifs sont de lutter contre l’effacement de la participation politique en stimulant l’intégration par le biais de la participation active des citoyen.ne.s visibles et des résident.e.s invisibles ( sans-papiers, SDF… ) dans le domaine de la production législatives

La MPEVH participe :

1) à la promotion de la déconstruction de l’image des citoyens invisibles auprès de la population locale par le biais des rencontres.

2) au dialogue entre les autorités publiques et les organisations citoyennes, les migrants, les SDF et toute autre personne en situation de fragilité en vue de résoudre leurs problèmes socio-économiques et plus particulièrement les personnes de précarité extrême, comme, des personnes sans-papiers. Dans ce but la MPEVH travaille, par exemple, à l’établissement des conventions de logement digne, sous contrat précaire.