Maison du Peuple d’Europe

The Community House of Europe

For a civic and united Europe 

 

COLLOQUE DÉFENSE EUROPÉENNE MPEVH –“SI VOUS N’ENTENDEZ PAS LES TAMBOURS DE GUERRE C’EST QUE VOUS ÊTES SOURD” H. Kissinger PV5 Réunion du 24 mars 2022

DEF EUR MPEVH – S€D / 5
Défense Européenne

PV Réunion du jeudi 24/03/2022 et Feuille de route
“SI VOUS N’ENTENDEZ PAS LES TAMBOURS DE GUERRE C’EST QUE VOUS ÊTES SOURD” H. Kissinger – Source : Global Research


Salle de réunion MPEVH – S€D, 24 mars 2022 ©Mpevh

COLLOQUE DÉFENSE EUROPÉENNE MPEVH – Thématiques, salles et subsides.

Libérer la parole sur un sujet aussi déterminant tout en suscitant l’intérêt du citoyen

Etaient présents
1. Joseph Mbeka
2. Abolfazl Beheshti (distanciel)
3. Joan Delaney
4. Rayan Camara
5. Emile Debroise
6. Jean Marsia (S€D)
7. Gaia Esposito

Absents
1. Nur De Vrim
2. Michel Dardenne
3. Pietro Emili
4. Saïd Chatar
Retards
Excusés
1. Rayan Camara
2. Gaia Esposito (nouvelle membre)

Début de la réunion à 14h15 dans la salle réservée à cet effet et gracieusement financée par la S€D. La réunion fut présidée par M. Joseph Mbeka, et encore une fois nous avions l’honneur d’accueillir le Colonel Jean Marsia.

Plan de la réunion
Lors de cette réunion nous avons abordé l’actualité du conflit Ukrainien. Et à quel point celui-ci a fait changer les mentalités tant des gouvernements que de l’opinion publique.
Un léger retour historique fut abordé lors de cette réunion.
Nous avons également discuté de quelques institutions qui pourraient fournir des subsides pour la tenue de ce colloque sur la défense européenne.
Conflit Ukrainien
Le conflit ukrainien, sa violence et sa proximité avec l’Europe ont changé énormément de mentalités, que ce soit dans les décisions des gouvernements, le traitement de l’information ou même l’opinion publique.
Nous avons pour détailler ces propos utilisé plusieurs exemples, celui du Chancelier Allemand, notamment. En effet, ce dernier vient d’un parti socialiste, et pourtant il a investi énormément dans le budget de la défense. Il a également pris la décision de soutenir matériellement l’Ukraine. Ensuite, le traitement de l’information : un exemple simple est celui de la livraison d’armes à l’Ukraine, il y a quelques mois encore, aurait fait scandale dans les médias, et pourtant aujourd’hui, personne ne s’en montre choqué. Notons de même la censure sur différents médias pro-russes essayant de faire de la propagande (RT et Spoutnik). Toutefois, M. Mbeka a émis quelques réserves sur la dérive de la pensée unique – partagées par un nombre non négligeable d’Européens outrés d’être à ce point infantilisés, allant jusqu’à remettre en question une Europe qui déciderait pour lui – qui grève l’intellectuel d’analyses permettant discernement et croisement des informations (pour rappel, « l’humiliation » de Macron avant le conflit travestie en un « Poutine impose des contraintes drastiques à son entourage suite au Covid-19 », table kilométrique dont la photo est tronquée à dessein occultant la statue du Tsar Alexandre qui écrasa la France sous Bonaparte, et premier dirigeant à entrer dans Paris avec son armée conquérante sous Napoléon Ier, de suite exilé à l’Île d’Elbe…, tout un symbole – tout observateur sérieux y voit un « signe clair de bruit de bottes et entend le roulement des tambours de guerre », prophétisés dès 2012 par Henry Kissinger, ancien Secrétaire d’État Américain de R. Nixon (source : Global Research) – alors que dans le même temps, Vladimir Poutine ne se prive d’aucune effusion sans la moindre distanciation ‘’paranoïaque’’ avec son homologue et allié Chinois, Xijin Ping, lors de la cérémonie des jeux de Pékin, précédant de peu son invasion. Voir nos PV2 et 3). Un revers de la médaille qu’il faut savoir assumer, et dont seule l’histoire mesurera la pertinence. La quête d’informations objectives devenant, par la même, un défi en soi dans ce conflit aux variables multiples. Faisant dire à d’aucuns que « l’information est la première victime de la guerre ». Une lame à double tranchant, en somme.
Joan Delaney et Joseph Mbeka ©Mpevh
Vis-à-vis de l’information, la question des fausses informations, fausses données s’est posée itou, ainsi que la question de « comment pourraient faire les citoyens Européens pour avoir des sources fiables vis-à-vis de la défense européenne ? » (Notons que l’OMS est une source fiable pour les questions de victimes civiles lors des conflits).
Dans ce conflit, notons également une communication extrêmement efficace de la part du gouvernement ukrainien, et plus précisément, son président M. Zelensky.
Nous avons également évoqué la faiblesse des sanctions économiques, pointant le fait que la Russie est de plus en plus indépendante, elle s’est à chaque fois renforcée stratégiquement à la suite de celles-ci, et a immanquablement dû anticiper les actuelles, voire, celles à venir. Par conséquent, ces sanctions ont un effet marginal, sinon pour le peuple. Par ailleurs, celui-ci n’associera pas automatiquement ses inconforts au seul Poutine, il est même plutôt à gager que le patriotisme légendaire russe l’emporte une fois de plus et en sorte renforcé, tel qu’on peut le voir sur les réseaux sociaux. Le peuple voit bel et bien un parapluie de missiles de l’OTAN l’entourer chaque jour davantage. Qui ne se met pas à sa place opte pour la politique de l’autruche. Nonobstant, le fait qu’il y ait énormément d’enjeux économiques en Russie empêche d’aller plus loin dans les sanctions économiques. Néanmoins, la conséquence la plus directe c’est la perte de parts de marché des compagnies occidentales vite remplacées par leurs concurrentes russes ou chinoises ou autres qui n’en demandaient pas tant, la nature ayant horreur du vide. Vis-à-vis des gouvernements mêmement, ceux-ci se sont rendus compte ainsi que l’opinion publique de la dépendance de l’Europe vis-à-vis des grandes puissances (Russie, États-Unis, Chine, etc.). Comble de contrariété, Vladimir Poutine aurait en déclarant cette guerre donné un second souffle à l’OTAN, réunifiant cette alliance.que Macron avait pourtant décrétée en état de « mort cérébrale », dès 2018. Les budgets de nombreux pays ayant été débloqués pour la défense (ce qui serait l’un des objectifs de M. Biden). Ceci soulève déjà l’ire d’une partie de plus en plus croissante de l’opinion publique qui bat dorénavant le pavé pour éviter l’escalade des dépenses militaires au détriment du social, de la recherche en énergie renouvelable qui seule assurerait à l’Europe une véritable indépendance énergétique en accord avec les enjeux climatiques. Arguant que quand on achète des armes, c’est pour s’en servir. Seule la diplomatie est à encourager selon elle. L’Ukraine bombardée ne partage pas forcément cet avis. (Voir PV4 §13 ou p.4§6 Javier Solana : « dépenser mieux »)

Retour historique
Nous avons rapidement évoqué le fait que les débuts du mandat de M. Macron furent marqués par des tensions avec l’Armée française (plusieurs cadres de l’armée française sont des partisans de Marine Le Pen ou d’Eric Zemmour). La situation s’étant améliorée après la nomination du Général Lecointre à l’Etat-Major.
Nous sommes ensuite revenus sur le traité de l’Elysée et l’échec que fut celui-ci vis-à-vis d’une défense européenne indépendante, et ce, causé par la ratification du traité par le Bundestag ou il fut ajouté un préambule rapprochant ce traité aux États-Unis, et donc le subordonnant aux États-Unis (voir PV3).
La plus grosse avancée européenne serait le compromis du Luxembourg, permettant à un état membre de bloquer toute initiative si l’avancée de l’Union Européenne ne lui convenait pas. Une erreur commise dans le passé fut de laisser le Royaume-Uni rentrer dans le Marché Commun, car bien qu’au début cela était une force faisant progresser l’Union Européenne, l’arrivée de Madame Thatcher au pouvoir fut un frein pour l’avancée européenne, selon le Colonel Marsia. Mais il est à noter qu’avec l’arrivée de Tony Blair au pouvoir, il y eut de nouvelles percées, notamment, le sommet de Saint-Malo, autour de plusieurs personnalités tels que Jacques Chirac, Tony Blair, etc., et qui établissait l’idée d’une Défense Européenne, mais qui n’agirait que si l’OTAN n’agissait pas en premier. (Cela n’a jamais été plus loin.)
Colonel Jean Marsia, 24 mars 2022 ©Mpevh
Thématique pour le colloque
Le problème de la défense européenne actuelle est qu’elle n’est que de la communication, elle n’est jamais utilisée et n’évolue pas. Il est donc important de créer une véritable Défense Européenne, avec les moyens de ses ambitions. Nous avons pu l’observer avec le conflit ukrainien, l’Europe est extrêmement lente pour répondre aux différentes crises, elle est totalement sclérosée. M. Mbeka a souligné le caractère peu proactif de l’Europe qui se nourrit traditionnellement des crises, attendant celles-ci pour se transformer. Cette absence d’anticipation doit voir sa fin avec l’émergence d’une Défense Européenne vectrice de paix et de stabilité. Sa vocation, a-t-il insisté, est illustrée en ce moment-même par cette troisième voie qu’incarne Emmanuel Macron en demeurant le dernier interlocuteur crédible auquel Poutine daigne encore s’adresser. Une Europe pouvant prendre en considération ces réalités historiques et géographiques doit être en mesure de parler au regard de ses intérêts intrinsèques légitimes. L’Europe est condamnée à cet équilibrisme.
La question de l’information qui est apparue lors de la revue d’actualité est restée un sujet central de la réunion et pour le colloque. « Comment et pourquoi est-il si difficile pour les citoyens d’avoir des sources fiables sur la défense », car les différents partis nationaux veulent garder le pouvoir décisionnaire.
Visite de Joe Biden à Brixelles, 24 mars 2022 ©Mpevh
Le Colonel Marsia nous a rappelés encore une fois l’importance de la création d’un pilier européen uni au sein de l’OTAN, pour que celui-ci qui comporte pleins de petits états ne soit plus dirigé par les seuls Etats-Unis. Il doit évoluer vers 4 grandes puissances sur un pied d’égalité : Les Etats-Unis d’Amérique, les Etats-Unis d’Europe, le Canada et la Grande Bretagne.
Sur la question de possibles tensions intra-européennes dans une Europe fédérale, le Colonel nous a répondus que ce serait au pouvoir fédéral de statuer sur le conflit, comme dans tout état fédéral. M. Mbeka a insisté sur le fait que ce point n’est pas à sous-estimer par un trop plein d’enthousiasme, et qu’une réponse programmatique doit d’ores et déjà être élaborée avec la plus grande circonspection. « Même dans les familles les plus soudées, il arrive que des conflits éclatent », a-t-il conclu.
Avant de prendre congé, le Colonel Marsia nous invite à suivre sa seconde émission sur LN24 ce même soir.
Subsides
Pour les subsides M. Mbeka, Directeur Financier de la MPEVH, rappelle encore une fois qu’il est important que les problèmes du site soient entièrement réglés le plus vite possible pour que le sérieux de ce colloque ne soit pas entaché a fortiori durant cette démarche sensible.
M. Beheshti propose 5 institutions à contacter pour des demandes de subsides :
– Commission Européenne
– Comité des régions
– Défense Européenne (Joseph Borel)
– Parlement Européen
– Représentation Permanente de la France auprès de l’Union Européenne
Joan Delaney, Membre du Conseil d’Administration MPEVH, 24 mars 2022 ©Mpevh
Le Professeur Beheshti en visioconférence suggère aux membres présents de la MPEVH à l’exception de M. Debroise de se rendre après la réunion à la salle Info Europe avec Md. Joan Delaney afin de découvrir de visu l’endroit où le colloque pourrait se dérouler. Ce qui fut fait, mais les lieux étaient quadrillés pour visite de Joe Biden
Visite de Joe Biden à Brixelles, 24 mars 2022 ©Mpevh
La MPEVH tient à rappeler que son seul objectif est de développer une identité progressiste et démocratique.
La MPEVH souhaite la bienvenue à sa nouvelle membre, Gaia Esposito.


Fin de la réunion à 15h30
Date de la prochaine réunion : A définir

Coordonnateur de la Cellule DEF EUR : Joseph Mbeka
Rapporteur : Emile Debroise
Colonel Jean Marsia, docteur en Sciences Politiques ULB et Ir. Joseph Mbeka, Directeur Financier Mpevh
REUNIONS ET PV
Let's make the European defense a citizens’ debate   
PV1
PV2
PV3
PV4
PV5 (présent article)

MÉMOS
DEF EUR Mémo Réunion 4 du 17 mars 2022
DEF EUR Mémo Réunion 5 du 24 mars 2022

Leave a Comment

Your email address will not be published.