texte20

projet veut rassembler des citoyen-ne-s ordinaires, visibles et
invisibles, vivant dans les 19 communes de la région de Bruxelles
Capitale. 89 « Citoyen-ne-s député-e-s »dont 72 francophones et 17
néerlandophones, et 30 suppléant-e-s seront tiré-e-s au sort et
formé-e-s selon la méthodologie G1000
Le but de cet exercice est de démontrer que tout-e citoyen-ne,
lorsqu’on lui demande de prendre ses responsabilités, est alors capable
de s’intéresser aux sujets de notre société, de donner son avis et de
prendre des décisions. Le Parlement citoyen est donc le meilleur endroit
pour confronter les différentes idées, pour s’écouter et trouver un
terrain d’entente afin de pouvoir avancer ensemble dans l’expression de
souhaits communs.
Ce parlement citoyen est  le premier de la Région de
Bruxelles-Capitale. Il pourra servir de référence sur le plan
méthodologique. Dans cette optique, il est prévu de faire appel à des
méthodologues des deux universités (VUB et ULB) présentes sur le site du
lieu de travail pour suivre l’organisation de certaines tâches,
notamment la création de l’échantillon représentatif des citoyens et
l’élaboration de la décision. C’est une première étape : lorsque la
méthodologie sera pleinement fonctionnelle, nous pourrons développer des
partenariats forts avec des réalités similaires à la nôtre dans les
autres régions de la Belgique et de l’Europe.
L’objectif de ce projet est d’inviter des citoyen-ne-s divers-e-s,
choisi-e-s par tirage au sort, à venir s’informer et prendre des
décisions sur des sujets marquants et éveillant l’intérêt général. Pour
peu qu’on lui donne accès à des informations pertinentes et que la durée
du processus lui laisse le temps de la réflexion, tout-e citoyen-ne à
qui l’on propose de prendre des responsabilités, est capable de
s’intéresser aux sujets de notre société, de donner son avis et de
prendre des décisions pertinentes, réfléchies, et qui vont dans le sens
de l’intérêt commun. Le Parlement citoyen est un lieu d’écoute et
d’expression des souhaits de chacun. C’est un lieu qui permet de
dépasser la confrontation stérile des idées et de trouver des terrains
d’entente afin d’être productifs et d’avancer ensemble dans l’expression
des souhaits communs. C’est un lieu dans lequel s’élabore une solution
loin du compromis par le plus petit dénominateur commun, une solution
dans laquelle les différentes tendances se complètent et s’enrichissent

Pour garantir la légitimité des décisions prises, une attention
particulière sera donnée à la représentativité de la population au sein
du Parlement citoyen. Le tirage au sort sera donc pondéré par rapport
aux couches sociales de la population des 19 communes de la région de
Bruxelles Capitale. Afin d’avoir au sein du parlement citoyen la
représentation de toutes les couches sociales existantes dans la
société, le tirage au sort prendra en compte l’existence des
citoyen-ne-s visibles (ceux et celles qui sont inscrit-e-s dans une
liste électorale) et des citoyen-ne-s invisibles (celles et ceux qui,
pour une raison ou l’autre, ne sont pas inscrit-e-s dans une liste
électorale).